top of page
Rechercher

Le pollen, petite pépite !


Je connaissais l'existence du pollen depuis longtemps mais ne l'avais pas intégré dans mes habitudes. J'ai testé à la fin de l'hivers cette petite pépite pendant quelques semaines, cela m'a plu et effet psychologique ou pas j'ai eu l'impression que cela me faisait du bien! Je l'ai intégré dans mes petits-déjeuners, comme le témoigne ces photos ;-) Je compte donc bien réitérer l'expérience, notamment aux changements de saison. Voici quelques infos pour comprendre un peu mieux ce que le pollen peut vous apporter.



LE POLLEN : UN ALIMENT PRODUIT PAR LES PLANTES ET ENRICHI PAR LES ABEILLES En butinant les fleurs, les abeilles récoltent le pollen des étamines. Elles forment des pelotes de pollen qu’elles enrichissent en ferments lactiques de souche lactobacillus bifidobacterium (top pour votre flore intestinale ;-).





Le pollen des abeilles est traditionnellement commercialisé dans les magasins bio et les épiceries.

Après récolte, ce pollen est séché par ventilation chaude, permettant d'obtenir un produit presque complètement dépourvu en eau qui se conserve longtemps à température ambiante. L'inconvénient de cette technique réside dans la perte d'une grande partie de la qualité nutritionnelle du pollen avec le chauffage. C'est pourquoi il est intéressant d'acheter le pollen congelé à l'état frais, ce mode de conservation permet ainsi de mieux préserver ses qualités nutritionnelles. Le pollen frais est un aliment cru, vivant, très complet qui, en association avec une alimentation équilibrée, contribue à assurer le confort, le bien-être intestinal et permet de réduire la fatigue des personnes qui en consomment régulièrement.


Le pollen frais est en effet très riche en protéines, en fibres, en ferments lactiques (de type lactobacillus bifidobacterium), en vitamines, minéraux et oligo-éléments (calcium, fer, magnésium, phosphore, sélénium). Le pollen a également des propriétés antioxydantes (riche en caroténoïdes et polyphénols). Véritable booster du système immunitaire il se consomme aux changements de saison à raison d'une à deux cuillères à soupe le matin, au petit-déjeuner.






Il est en général polyfloral, signifiant qu'il provient de plusieurs sortes de fleurs. Il existe toutefois des variétés monoflorales aux indications plus spécifiques. Il convient cependant d'être vigilant car des allergies au pollen peuvent être respiratoires et/ou alimentaires. L'allergie respiratoire n'exclut pas sa consommation mais il sera préférable de le prendre en petite quantité et de surveiller l'apparition d'éventuelle réaction allergique.








44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page